Nouvelles recettes

Comment manger comme un local partout dans le monde

Comment manger comme un local partout dans le monde

vision numérique/Thinkstock

Conseils d'un expert en tourisme culinaire pour éviter les pièges à touristes et vraiment vivre la gastronomie de votre destination de l'intérieur.

Comment manger comme un local partout dans le monde

vision numérique/Thinkstock

Conseils d'un expert en tourisme culinaire pour éviter les pièges à touristes et vraiment vivre la gastronomie de votre destination de l'intérieur.

Fais tes recherches.

Internet a changé la façon dont nous faisons beaucoup de choses dans nos vies, et les voyages et les repas ne font pas exception. Avant de vous rendre à l'aéroport, passez du temps en ligne. Consultez des cartes, lisez des critiques de restaurants et recherchez des informations sur la cuisine traditionnelle. Lors de la planification de mes voyages, je consulte toujours les sections Lonely Planet, Chowound, The New York Times Dining & Wine and Travel et TripAdvisor, pour n'en nommer que quelques-unes.

Apprenez vos bonnes manières.

vision numérique/Thinkstock

Saviez-vous qu'au Japon, c'est un énorme faux pas de poser vos baguettes debout dans votre bol de riz ? En France, c'est le comble de l'impolitesse de demander à partager l'addition d'un restaurant. En Chine, éructer est signe de respect envers votre hôte et de satisfaction à l'égard de votre repas. Peu importe où vous vous retrouvez dans le monde, arrivez là-bas armé d'une connaissance pratique de étiquette locale, et vous constaterez que vos hôtes vous intégreront beaucoup plus rapidement dans leur culture.

Faites-vous des amis où que vous alliez.

iStock/penser

Même s'il existe une barrière linguistique entre vous et la population locale, j'ai constaté que partout dans le monde, les gens sont presque toujours ravis d'introduire de nouveaux arrivants dans leur monde, surtout s'ils font preuve d'une ouverture d'esprit et d'un véritable intérêt. Soyez extérieurement curieux. Parlez à tout le monde que vous pouvez. Permettre la spontanéité. Tout le monde, partout, a un plat, un restaurant ou une recette préféré. C'est incroyable ce que vous découvrirez sur un endroit en demandant simplement à un étranger amical ce qu'il aime manger.

Sortez de votre zone de confort culinaire.

stockbyte/Thinkstock

Le secret pour apprécier la cuisine locale est plus facile à dire qu'à faire, pour certains : vous devez éliminer l'idée qu'il existe des aliments que vous détestez. Dire par habitude que vous « n'aimez pas » quelque chose - comme les choux de Bruxelles, peut-être, ou le pâté de foie de poulet - vous coupe le potentiel d'une expérience éclairante. Il porte un jugement implicite sur le goût de vos hôtes. Et qui sait? Peut-être que vous n'avez jamais fait préparer correctement les choux de Bruxelles. Peut-être que vous aimez vraiment le pâté de foie de poulet lorsqu'il est bien fait. Vous ne saurez jamais à moins d'essayer.

Trouvez les marchés de producteurs locaux.

Je suis connu pour perdre des après-midis entiers à errer dans les marchés locaux d'une ville donnée. Les meilleurs s'étendent sur des kilomètres ; des rangées et des rangées de produits, de viande, de poisson et de spécialités locales. Souvent, les marchés proposent des stands de nourriture servant des plats simples à base d'ingrédients frais, dans des préparations traditionnelles. Ces marchés seront généralement mon premier arrêt après avoir atterri dans un nouvel endroit, car ils présentent un large éventail de ce qui est délicieux dans ma nouvelle maison temporaire.

N'ayez pas peur de la cuisine de rue.

Malgré la récente révolution des foodtrucks, les États-Unis sont un peu en retard sur le marché moderne jeu de cuisine de rue. Dans de nombreux endroits du monde, les meilleurs repas ne sont pas servis dans des restaurants traditionnels assis, mais plutôt chez des vendeurs de rue spécialisés dans un ou deux plats préférés. Les Américains sont souvent rebutés par l'idée de la cuisine de rue, une notion alimentée peut-être par une mauvaise expérience dans un panier de hot-dogs ou un stand de bretzel. Ailleurs dans le monde, la cuisine de rue est aussi locale et authentique que manger peut l'être.

Explorez en dehors des zones touristiques.

Cela peut sembler évident, mais il est facile de se laisser piéger par la commodité, surtout si vous séjournez au cœur d'un quartier touristique. C'est à ça que servent les taxis et les bus. Après avoir fait vos recherches, essayez de sortir du royaume des menus illustrés plastifiés, dont la nourriture trop chère et mal préparée est censée satisfaire le plus petit dénominateur commun. Recherchez les quartiers où les gens vivent réellement. Trouvez leurs spots préférés dans le mur. Découvrez la nourriture que les habitants mangent et aiment tous les jours.

Faites attention à la clientèle d'un restaurant.

iStock/Thinkstock

Lorsque vous choisissez où manger, examinez de près qui y dîne déjà. La meilleure façon de repérer un piège à touristes est de repérer les touristes. Si vous êtes à Milan, mais que tout le monde dans le café parle anglais, c'est probablement mauvais signe. Si vous êtes dans un restaurant à Buenos Aires et que la moitié des tables sont peuplées de personnes portant des maillots de Manchester United, vous voudrez choisir un autre endroit pour dîner. C'est le seul domaine dans lequel je pense qu'il est tout à fait normal de juger un livre par sa couverture.

Marquez un repas fait maison.

iStock/Thinkstock

Dans beaucoup d'endroits, il y a des gens qui ouvrent leurs maisons et leurs cuisines à des clients payants. Il faudra peut-être creuser un peu pour trouver, mais si vous pouvez demander à la grand-mère de quelqu'un de vous préparer le souper du dimanche, vous êtes presque assuré de vivre une expérience culinaire authentique. Au-delà de la possibilité d'un repas délicieux et unique, vous pouvez également avoir de la chance et devenir un membre de la famille de substitution pour la nuit. Assurez-vous simplement de proposer votre aide pour la vaisselle une fois le repas terminé.

Demandez à votre barman.

Ou votre chauffeur de taxi, ou votre groom. Où que vous soyez, les meilleurs conseils en matière de restauration viennent souvent de personnes qui travaillent dans le secteur des services. Demandez-leur où, quand ils sortent de leur quart, ils aiment sortir et manger. Où le chauffeur de taxi dépose-t-il le plus de monde un vendredi soir ? Les personnes qui travaillent avec et autour de la bonne nourriture sont celles qui en savent le plus sur les meilleurs restaurants de leur ville, et vous risquez de vous retrouver dans un endroit que vous n'auriez peut-être jamais trouvé autrement.

Laissez un expert être votre guide.

WavebreakMedia/Thinkstock

Alors qu'Internet a donné beaucoup d'aide aux voyageurs souhaitant planifier leurs propres voyages, il reste une industrie florissante d'experts pour vous aider sur votre chemin. Le tourisme culinaire explose partout dans le monde, avec des tenues locales dans presque toutes les villes du monde pour vous orienter dans la bonne direction, vous obtenir une bonne réservation ou vous faire visiter les meilleurs endroits pour la cuisine locale.


Comment manger comme un local

Une grande partie de l'expérience de voyage consiste à connaître les traditions, l'histoire et la culture locales. Heureusement, vous pouvez entrer en contact avec les trois aspects d'une identité nationale simplement en mangeant.

Que ce soit à travers l'affaire très structurée des cérémonies du thé au Japon ou les plaisirs simples des stands de colporteurs de Malaisie, goûter à la cuisine du pays de la manière dont les habitants eux-mêmes l'apprécient est un moyen infaillible de rendre votre voyage encore plus agréable. mémorable. Voici quelques astuces pour vous transformer en locavore :

1. Recherche, recherche, recherche

Il n'y a pas de pénurie d'informations sur la nourriture et les voyages ces jours-ci, donc la recherche de votre destination ne pourrait pas être plus facile. En plus des sites Web de voyage habituels, les sections sur la nourriture et les boissons des journaux locaux, tels que Le New York TimesDîner et vin, présentera les derniers restaurants et tendances culinaires. Recherchez également les blogs culinaires locaux. Le chef pâtissier américain basé à Paris, David Lebovitz, présente des lieux de restauration parisiens et des conseils culinaires sur son blog éponyme, tandis que les joyaux gastronomiques cachés d'Istanbul sont explorés sur istanbuleats.com. La branche Lonely Planet's 'Get Stuffed' sur Thorn Tree est également un endroit idéal pour rechercher les traditions culinaires locales (y compris les recettes en abondance).

2. Frappez les rues

Il est difficile de battre la cuisine de rue comme l'un des moyens les plus authentiques et les plus dynamiques de découvrir le buzz local. Goûtez aux bhajis épicés et aux jalebis sucrés collants au bord de la route en Inde, ou perdez-vous sur la place trépidante de Marrakech, Djemaa El-Fna, pour des escargots traditionnellement cueillis dans leur coquille avec des épingles à nourrice et de gigantesques brochettes de viande. Et n'oublions pas la Thaïlande, peut-être la plus grande destination de cuisine de rue au monde avec des classiques tels que l'omniprésent pad thai, la salade aigre-douce som tam et la soupe kuaytiaw.

3. Magasinez avec les locaux

Pensez à vos propres habitudes et à la façon dont vous mangez et achetez de la nourriture à la maison. Les marchés de fruits de mer et de produits frais regorgent généralement de vie locale les jours de marché. Essayez de marchander les prises de thon du matin au marché aux poissons de Tsukiji à Tokyo ou de vous bousculer avec les habitants dans les épiceries fines historiques de Bologne dans le Quadrilatero pour des tortellini fraîchement préparés et de la mortadelle succulente. Même les supermarchés peuvent offrir des indices sur les préférences culinaires locales, comme l'incroyable gamme de fromages à raclette et à fondue dans une Swiss Coop City.

4. Demandez à un local

Les chauffeurs de taxi sont généralement plus qu'heureux de partager les endroits où les habitants aiment sortir dîner les vendredis et samedis soirs - et même de vous y emmener et de revenir. Au lieu de vous indiquer les restaurants à proximité, demandez au concierge de l'hôtel où elles ou ils iraient dîner avec leurs amis. Et n'hésitez pas à obtenir une recommandation du barman ou du personnel d'attente pour votre prochain arrêt au stand tout en ruminant autour d'un café ou en prenant un apéritif en début de soirée.

5. Planifiez votre visite

Les festivals et les célébrations sont un moyen amusant et significatif de découvrir l'histoire et la culture culinaire locales. Noël est ancré dans la tradition dans de nombreux pays, de la kartoffelpuffer (galettes de pommes de terre frites) et Glühwein (vin chaud) sur les marchés de Noël allemands au pinnekjott (carré d'agneau) et ribbe (côtes de porc) lors d'un dîner typiquement norvégien. Le nombre et la grande variété de festivals gastronomiques sont également infinis, des huîtres à Galway fin octobre à la célébration de tout ce qui concerne l'ail rose dans le petit village de Lautrec en France en août.

6. Élargissez vos horizons (de voyage)

Soyez aventureux et explorez au-delà des villes dans les franges et les banlieues, où l'on trouve souvent des endroits spécialisés dans des cuisines particulières. Un court voyage en bus ou en train peut vous permettre de profiter Kimchi et bulgogi à Koreatown (New Malden à Londres) ou des pizzas et pâtes napolitaines à Little Italy (Haberfield à Sydney).

7. Ouvrez les yeux et suivez votre nez

Cela peut sembler évident, mais un ratio plus élevé de locaux par rapport aux touristes armés de caméras et un menu entièrement rédigé dans la langue locale restent d'assez bons critères pour savoir si un restaurant est un favori local. Le test s'applique également, que vous choisissiez un endroit pour manger dans le quartier chinois local ou dans le bouchons à Lyon. Et pourquoi ne pas suivre votre nez et aller là où les odeurs de nourriture vous emmènent, comme les résidents locaux qui sillonnent les pizzas au fromage et aux tomates directement depuis les fenêtres de leur cuisine à Cuba.


Comment manger comme un local

Une grande partie de l'expérience de voyage consiste à connaître les traditions, l'histoire et la culture locales. Heureusement, vous pouvez entrer en contact avec les trois aspects d'une identité nationale simplement en mangeant.

Que ce soit à travers l'affaire très structurée des cérémonies du thé au Japon ou les plaisirs simples des stands de colporteurs de Malaisie, goûter à la cuisine du pays de la manière dont les habitants eux-mêmes l'apprécient est un moyen infaillible de rendre votre voyage encore plus agréable. mémorable. Voici quelques astuces pour vous transformer en locavore :

1. Recherche, recherche, recherche

Il n'y a pas de pénurie d'informations sur la nourriture et les voyages ces jours-ci, donc la recherche de votre destination ne pourrait pas être plus facile. En plus des sites Web de voyage habituels, les sections sur la nourriture et les boissons des journaux locaux, tels que Le New York TimesDîner et vin, présentera les derniers restaurants et tendances culinaires. Recherchez également les blogs culinaires locaux. Le chef pâtissier américain basé à Paris, David Lebovitz, présente des repaires culinaires parisiens et des conseils culinaires sur son blog éponyme, tandis que les joyaux gastronomiques cachés d'Istanbul sont explorés sur istanbuleats.com. La branche Lonely Planet's 'Get Stuffed' sur Thorn Tree est également un endroit idéal pour rechercher les traditions culinaires locales (y compris les recettes en abondance).

2. Frappez les rues

Il est difficile de battre la cuisine de rue comme l'un des moyens les plus authentiques et les plus dynamiques de découvrir le buzz local. Goûtez aux bhajis épicés et aux jalebis sucrés collants au bord de la route en Inde, ou perdez-vous sur la place trépidante de Marrakech, Djemaa El-Fna, pour des escargots traditionnellement cueillis dans leur coquille avec des épingles à nourrice et de gigantesques brochettes de viande. Et n'oublions pas la Thaïlande, peut-être la plus grande destination de cuisine de rue au monde avec des classiques tels que l'omniprésent pad thai, la salade de som tam aigre-douce et la soupe kuaytiaw.

3. Magasinez avec les locaux

Pensez à vos propres habitudes et à la façon dont vous mangez et achetez de la nourriture à la maison. Les marchés de fruits de mer et de produits frais regorgent généralement de vie locale les jours de marché. Essayez de marchander les prises de thon du matin au marché aux poissons de Tsukiji à Tokyo ou de vous bousculer avec les habitants dans les épiceries fines historiques de Bologne dans le Quadrilatero pour des tortellini fraîchement préparés et de la mortadelle succulente. Même les supermarchés peuvent offrir des indices sur les préférences culinaires locales, comme l'incroyable gamme de fromages à raclette et à fondue dans une Swiss Coop City.

4. Demandez à un local

Les chauffeurs de taxi sont généralement plus qu'heureux de partager les endroits où les habitants aiment sortir dîner les vendredis et samedis soirs - et même de vous y emmener et de revenir. Au lieu de vous indiquer les restaurants à proximité, demandez au concierge de l'hôtel où elles ou ils iraient dîner avec leurs amis. Et n'hésitez pas à obtenir une recommandation du barman ou du personnel d'attente pour votre prochain arrêt au stand tout en ruminant autour d'un café ou en prenant un apéritif en début de soirée.

5. Planifiez votre visite

Les festivals et les célébrations sont un moyen amusant et significatif de découvrir l'histoire et la culture culinaire locales. Noël est ancré dans la tradition dans de nombreux pays, de la kartoffelpuffer (galettes de pommes de terre frites) et Glühwein (vin chaud) sur les marchés de Noël allemands au pinnekjott (carré d'agneau) et ribbe (côtes de porc) lors d'un dîner typiquement norvégien. Le nombre et la grande variété de festivals gastronomiques sont également infinis, des huîtres à Galway fin octobre à la célébration de tout ce qui concerne l'ail rose dans le petit village de Lautrec en France en août.

6. Élargissez vos horizons (de voyage)

Soyez aventureux et explorez au-delà des villes dans les franges et les banlieues, où l'on trouve souvent des endroits spécialisés dans des cuisines particulières. Un court voyage en bus ou en train peut vous permettre de profiter Kimchi et bulgogi à Koreatown (New Malden à Londres) ou des pizzas et pâtes napolitaines à Little Italy (Haberfield à Sydney).

7. Ouvrez les yeux et suivez votre nez

Cela peut sembler évident, mais un ratio plus élevé d'habitants par rapport aux touristes armés d'appareils photo et un menu entièrement rédigé dans la langue locale restent d'assez bons critères pour savoir si un restaurant est un favori local. Le test s'applique également, que vous choisissiez un endroit pour manger dans le quartier chinois local ou dans le bouchons à Lyon. Et pourquoi ne pas suivre votre nez et aller là où les odeurs de nourriture vous emmènent, comme les résidents locaux qui sillonnent les pizzas au fromage et aux tomates directement depuis les fenêtres de leur cuisine à Cuba.


Comment manger comme un local

Une grande partie de l'expérience de voyage consiste à connaître les traditions, l'histoire et la culture locales. Heureusement, vous pouvez entrer en contact avec les trois aspects d'une identité nationale simplement en mangeant.

Que ce soit à travers l'affaire très structurée des cérémonies du thé au Japon ou les plaisirs simples des stands de colporteurs de Malaisie, goûter à la cuisine du pays de la manière dont les habitants eux-mêmes l'apprécient est un moyen infaillible de rendre votre voyage encore plus agréable. mémorable. Voici quelques astuces pour vous transformer en locavore :

1. Recherche, recherche, recherche

Il n'y a pas de pénurie d'informations sur la nourriture et les voyages ces jours-ci, donc la recherche de votre destination ne pourrait pas être plus facile. En plus des sites Web de voyage habituels, les sections sur la nourriture et les boissons des journaux locaux, tels que Le New York TimesDîner et vin, présentera les derniers restaurants et tendances culinaires. Recherchez également les blogs culinaires locaux. Le chef pâtissier américain basé à Paris, David Lebovitz, présente des repaires culinaires parisiens et des conseils culinaires sur son blog éponyme, tandis que les joyaux gastronomiques cachés d'Istanbul sont explorés sur istanbuleats.com. La branche Lonely Planet's 'Get Stuffed' sur Thorn Tree est également un endroit idéal pour rechercher les traditions culinaires locales (y compris les recettes en abondance).

2. Frappez les rues

Il est difficile de battre la cuisine de rue comme l'un des moyens les plus authentiques et les plus dynamiques de découvrir le buzz local. Goûtez aux bhajis épicés et aux jalebis sucrés collants au bord de la route en Inde, ou perdez-vous sur la place trépidante de Marrakech, Djemaa El-Fna, pour des escargots traditionnellement cueillis dans leur coquille avec des épingles à nourrice et de gigantesques brochettes de viande. Et n'oublions pas la Thaïlande, peut-être la plus grande destination de cuisine de rue au monde avec des classiques tels que l'omniprésent pad thai, la salade aigre-douce som tam et la soupe kuaytiaw.

3. Magasinez avec les locaux

Pensez à vos propres habitudes et à la façon dont vous mangez et achetez de la nourriture à la maison. Les marchés de fruits de mer et de produits frais regorgent généralement de vie locale les jours de marché. Essayez de marchander les prises de thon du matin au marché aux poissons de Tsukiji à Tokyo ou de vous bousculer avec les habitants dans les épiceries fines historiques de Bologne dans le Quadrilatero pour des tortellini fraîchement préparés et de la mortadelle succulente. Même les supermarchés peuvent offrir des indices sur les préférences culinaires locales, comme l'incroyable gamme de fromages à raclette et à fondue dans une Swiss Coop City.

4. Demandez à un local

Les chauffeurs de taxi sont généralement plus qu'heureux de partager les endroits où les habitants aiment sortir dîner les vendredis et samedis soirs - et même de vous y emmener et de revenir. Au lieu de vous indiquer les restaurants à proximité, demandez au concierge de l'hôtel où elles ou ils iraient dîner avec leurs amis. Et n'hésitez pas à obtenir une recommandation du barman ou du personnel d'attente pour votre prochain arrêt au stand tout en ruminant autour d'un café ou en prenant un apéritif en début de soirée.

5. Planifiez votre visite

Les festivals et les célébrations sont un moyen amusant et significatif de découvrir l'histoire et la culture culinaire locales. Noël est ancré dans la tradition dans de nombreux pays, de la kartoffelpuffer (galettes de pommes de terre frites) et Glühwein (vin chaud) sur les marchés de Noël allemands au pinnekjott (carré d'agneau) et ribbe (côtes de porc) lors d'un dîner typiquement norvégien. Le nombre et la grande variété de festivals gastronomiques sont également infinis, des huîtres à Galway fin octobre à la célébration de tout ce qui concerne l'ail rose dans le petit village de Lautrec en France en août.

6. Élargissez vos horizons (de voyage)

Soyez aventureux et explorez au-delà des villes dans les franges et les banlieues, où l'on trouve souvent des endroits spécialisés dans des cuisines particulières. Un court voyage en bus ou en train peut vous permettre de profiter Kimchi et bulgogi à Koreatown (New Malden à Londres) ou des pizzas et pâtes napolitaines à Little Italy (Haberfield à Sydney).

7. Ouvrez les yeux et suivez votre nez

Cela peut sembler évident, mais un ratio plus élevé d'habitants par rapport aux touristes armés d'appareils photo et un menu entièrement rédigé dans la langue locale restent d'assez bons critères pour savoir si un restaurant est un favori local. Le test s'applique également, que vous choisissiez un endroit pour manger dans le quartier chinois local ou dans le bouchons à Lyon. Et pourquoi ne pas suivre votre nez et aller là où les odeurs de nourriture vous emmènent, comme les résidents locaux qui sillonnent des pizzas au fromage et aux tomates directement depuis les fenêtres de leur cuisine à Cuba.


Comment manger comme un local

Une grande partie de l'expérience de voyage consiste à connaître les traditions, l'histoire et la culture locales. Heureusement, vous pouvez entrer en contact avec les trois aspects d'une identité nationale simplement en mangeant.

Que ce soit à travers l'affaire très structurée des cérémonies du thé au Japon ou les plaisirs simples des stands de colporteurs de Malaisie, goûter à la cuisine du pays de la manière dont les habitants eux-mêmes l'apprécient est un moyen infaillible de rendre votre voyage encore plus agréable. mémorable. Voici quelques astuces pour vous transformer en locavore :

1. Recherche, recherche, recherche

De nos jours, les informations sur la nourriture et les voyages ne manquent pas, donc la recherche de votre destination ne pourrait pas être plus facile. En plus des sites Web de voyage habituels, les sections sur la nourriture et les boissons des journaux locaux, tels que Le New York TimesDîner et vin, présentera les derniers restaurants et tendances culinaires. Recherchez également les blogs culinaires locaux. Le chef pâtissier américain basé à Paris, David Lebovitz, présente des lieux de restauration parisiens et des conseils culinaires sur son blog éponyme, tandis que les joyaux gastronomiques cachés d'Istanbul sont explorés sur istanbuleats.com. La branche Lonely Planet's 'Get Stuffed' sur Thorn Tree est également un endroit idéal pour rechercher les traditions culinaires locales (y compris les recettes en abondance).

2. Frappez les rues

Il est difficile de battre la cuisine de rue comme l'un des moyens les plus authentiques et les plus dynamiques de découvrir le buzz local. Goûtez aux bhajis épicés et aux jalebis sucrés collants au bord de la route en Inde, ou perdez-vous sur la place trépidante de Marrakech, Djemaa El-Fna, pour des escargots traditionnellement cueillis dans leur coquille avec des épingles à nourrice et de gigantesques brochettes de viande. Et n'oublions pas la Thaïlande, peut-être la plus grande destination de cuisine de rue au monde avec des classiques tels que l'omniprésent pad thai, la salade de som tam aigre-douce et la soupe kuaytiaw.

3. Magasinez avec les locaux

Pensez à vos propres habitudes et à la façon dont vous mangez et achetez de la nourriture à la maison. Les marchés de fruits de mer et de produits frais regorgent généralement de vie locale les jours de marché. Essayez de marchander les prises de thon du matin au marché aux poissons de Tsukiji à Tokyo ou de vous bousculer avec les habitants dans les épiceries fines historiques de Bologne dans le Quadrilatero pour des tortellini fraîchement préparés et de la mortadelle succulente. Même les supermarchés peuvent offrir des indices sur les préférences culinaires locales, comme l'incroyable gamme de fromages à raclette et à fondue dans une Swiss Coop City.

4. Demandez à un local

Les chauffeurs de taxi sont généralement plus qu'heureux de partager les endroits où les habitants aiment sortir dîner les vendredis et samedis soirs - et même de vous y emmener et de revenir. Au lieu de vous indiquer les restaurants à proximité, demandez au concierge de l'hôtel où elles ou ils iraient dîner avec leurs amis. Et n'hésitez pas à obtenir une recommandation du barman ou du personnel d'attente pour votre prochain arrêt au stand tout en ruminant autour d'un café ou en prenant un apéritif en début de soirée.

5. Planifiez votre visite

Les festivals et les célébrations sont un moyen amusant et significatif de découvrir l'histoire et la culture culinaire locales. Noël est ancré dans la tradition dans de nombreux pays, de la kartoffelpuffer (galettes de pommes de terre frites) et Glühwein (vin chaud) sur les marchés de Noël allemands au pinnekjott (carré d'agneau) et ribbe (côtes de porc) lors d'un dîner typiquement norvégien. Le nombre et la grande variété de festivals gastronomiques sont également infinis, des huîtres à Galway fin octobre à la célébration de tout ce qui concerne l'ail rose dans le petit village de Lautrec en France en août.

6. Élargissez vos horizons (de voyage)

Soyez aventureux et explorez au-delà des villes dans les franges et les banlieues, où l'on trouve souvent des endroits spécialisés dans des cuisines particulières. Un court voyage en bus ou en train peut vous permettre de profiter Kimchi et bulgogi à Koreatown (New Malden à Londres) ou des pizzas et pâtes napolitaines à Little Italy (Haberfield à Sydney).

7. Ouvrez les yeux et suivez votre nez

Cela peut sembler évident, mais un ratio plus élevé d'habitants par rapport aux touristes armés d'appareils photo et un menu entièrement rédigé dans la langue locale restent d'assez bons critères pour savoir si un restaurant est un favori local. Le test s'applique également, que vous choisissiez un endroit pour manger dans le quartier chinois local ou dans le bouchons à Lyon. Et pourquoi ne pas suivre votre nez et aller là où les odeurs de nourriture vous emmènent, comme les résidents locaux qui sillonnent les pizzas au fromage et aux tomates directement depuis les fenêtres de leur cuisine à Cuba.


Comment manger comme un local

Une grande partie de l'expérience de voyage consiste à connaître les traditions, l'histoire et la culture locales. Heureusement, vous pouvez entrer en contact avec les trois aspects d'une identité nationale simplement en mangeant.

Que ce soit à travers l'affaire très structurée des cérémonies du thé au Japon ou les plaisirs simples des stands de colporteurs de Malaisie, goûter à la cuisine du pays de la manière dont les habitants eux-mêmes l'apprécient est un moyen infaillible de rendre votre voyage encore plus agréable. mémorable. Voici quelques astuces pour vous transformer en locavore :

1. Recherche, recherche, recherche

De nos jours, les informations sur la nourriture et les voyages ne manquent pas, donc la recherche de votre destination ne pourrait pas être plus facile. En plus des sites Web de voyage habituels, les sections sur la nourriture et les boissons des journaux locaux, tels que Le New York TimesDîner et vin, présentera les derniers restaurants et tendances culinaires. Recherchez également les blogs culinaires locaux. Le chef pâtissier américain basé à Paris, David Lebovitz, présente des repaires culinaires parisiens et des conseils culinaires sur son blog éponyme, tandis que les joyaux gastronomiques cachés d'Istanbul sont explorés sur istanbuleats.com. La branche Lonely Planet's 'Get Stuffed' sur Thorn Tree est également un endroit idéal pour rechercher les traditions culinaires locales (y compris les recettes en abondance).

2. Frappez les rues

Il est difficile de battre la cuisine de rue comme l'un des moyens les plus authentiques et les plus dynamiques de découvrir le buzz local. Goûtez aux bhajis épicés et aux jalebis sucrés collants au bord de la route en Inde, ou perdez-vous sur la place trépidante de Marrakech, Djemaa El-Fna, pour des escargots traditionnellement cueillis dans leur coquille avec des épingles à nourrice et de gigantesques brochettes de viande. Et n'oublions pas la Thaïlande, peut-être la plus grande destination de cuisine de rue au monde avec des classiques tels que l'omniprésent pad thai, la salade aigre-douce som tam et la soupe kuaytiaw.

3. Magasinez avec les locaux

Pensez à vos propres habitudes et à la façon dont vous mangez et achetez de la nourriture à la maison. Les marchés de fruits de mer et de produits frais regorgent généralement de vie locale les jours de marché. Essayez de marchander les prises de thon du matin au marché aux poissons de Tsukiji à Tokyo ou de vous bousculer avec les habitants dans les épiceries fines historiques de Bologne dans le Quadrilatero pour des tortellini fraîchement préparés et de la mortadelle succulente. Même les supermarchés peuvent offrir des indices sur les préférences culinaires locales, comme l'incroyable gamme de fromages à raclette et à fondue dans une Swiss Coop City.

4. Demandez à un local

Les chauffeurs de taxi sont généralement plus qu'heureux de partager les endroits où les habitants aiment sortir dîner les vendredis et samedis soirs - et même de vous y emmener et de revenir. Au lieu de vous indiquer les restaurants à proximité, demandez au concierge de l'hôtel où elles ou ils iraient dîner avec leurs amis. Et n'hésitez pas à obtenir une recommandation du barman ou du personnel d'attente pour votre prochain arrêt au stand tout en ruminant autour d'un café ou en prenant un apéritif en début de soirée.

5. Planifiez votre visite

Les festivals et les célébrations sont un moyen amusant et significatif de découvrir l'histoire et la culture culinaire locales. Noël est ancré dans la tradition dans de nombreux pays, de la kartoffelpuffer (galettes de pommes de terre frites) et Glühwein (vin chaud) sur les marchés de Noël allemands au pinnekjott (carré d'agneau) et ribbe (côtes de porc) lors d'un dîner typiquement norvégien. Le nombre et la grande variété de festivals gastronomiques sont également infinis, des huîtres à Galway fin octobre à la célébration de tout ce qui concerne l'ail rose dans le petit village de Lautrec en France en août.

6. Élargissez vos horizons (de voyage)

Soyez aventureux et explorez au-delà des villes dans les franges et les banlieues, où l'on trouve souvent des endroits spécialisés dans des cuisines particulières. Un court voyage en bus ou en train peut vous permettre de profiter Kimchi et bulgogi à Koreatown (New Malden à Londres) ou des pizzas et pâtes napolitaines à Little Italy (Haberfield à Sydney).

7. Ouvrez les yeux et suivez votre nez

Cela peut sembler évident, mais un ratio plus élevé d'habitants par rapport aux touristes armés d'appareils photo et un menu entièrement rédigé dans la langue locale restent d'assez bons critères pour savoir si un restaurant est un favori local. Le test s'applique également, que vous choisissiez un endroit pour manger dans le quartier chinois local ou dans le bouchons à Lyon. Et pourquoi ne pas suivre votre nez et aller là où les odeurs de nourriture vous emmènent, comme les résidents locaux qui sillonnent des pizzas au fromage et aux tomates directement depuis les fenêtres de leur cuisine à Cuba.


Comment manger comme un local

Une grande partie de l'expérience de voyage consiste à connaître les traditions, l'histoire et la culture locales. Heureusement, vous pouvez entrer en contact avec les trois aspects d'une identité nationale simplement en mangeant.

Que ce soit à travers l'affaire très structurée des cérémonies du thé au Japon ou les plaisirs simples des stands de colporteurs de Malaisie, goûter à la cuisine du pays de la manière dont les habitants eux-mêmes l'apprécient est un moyen infaillible de rendre votre voyage encore plus agréable. mémorable. Voici quelques astuces pour vous transformer en locavore :

1. Recherche, recherche, recherche

De nos jours, les informations sur la nourriture et les voyages ne manquent pas, donc la recherche de votre destination ne pourrait pas être plus facile. En plus des sites Web de voyage habituels, les sections sur la nourriture et les boissons des journaux locaux, tels que Le New York TimesDîner et vin, présentera les derniers restaurants et tendances culinaires. Recherchez également les blogs culinaires locaux. Le chef pâtissier américain basé à Paris, David Lebovitz, présente des lieux de restauration parisiens et des conseils culinaires sur son blog éponyme, tandis que les joyaux gastronomiques cachés d'Istanbul sont explorés sur istanbuleats.com. La branche Lonely Planet's 'Get Stuffed' sur Thorn Tree est également un endroit idéal pour rechercher les traditions culinaires locales (y compris les recettes en abondance).

2. Frappez les rues

Il est difficile de battre la cuisine de rue comme l'un des moyens les plus authentiques et les plus dynamiques de découvrir le buzz local. Goûtez aux bhajis épicés et aux jalebis sucrés collants au bord de la route en Inde, ou perdez-vous sur la place trépidante de Marrakech, Djemaa El-Fna, pour des escargots traditionnellement cueillis dans leur coquille avec des épingles à nourrice et de gigantesques brochettes de viande. Et n'oublions pas la Thaïlande, peut-être la plus grande destination de cuisine de rue au monde avec des classiques tels que l'omniprésent pad thai, la salade de som tam aigre-douce et la soupe kuaytiaw.

3. Magasinez avec les locaux

Pensez à vos propres habitudes et à la façon dont vous mangez et achetez de la nourriture à la maison. Les marchés de fruits de mer et de produits frais regorgent généralement de vie locale les jours de marché. Essayez de marchander les prises de thon du matin au marché aux poissons de Tsukiji à Tokyo ou de vous bousculer avec les habitants dans les épiceries fines historiques de Bologne dans le Quadrilatero pour des tortellini fraîchement préparés et de la mortadelle succulente. Même les supermarchés peuvent offrir des indices sur les préférences culinaires locales, comme l'incroyable gamme de fromages à raclette et à fondue dans une Swiss Coop City.

4. Demandez à un local

Les chauffeurs de taxi sont généralement plus qu'heureux de partager les endroits où les habitants aiment sortir dîner les vendredis et samedis soirs - et même de vous y emmener et de revenir. Au lieu de vous indiquer les restaurants à proximité, demandez au concierge de l'hôtel où elles ou ils iraient dîner avec leurs amis. Et n'hésitez pas à obtenir une recommandation du barman ou du personnel d'attente pour votre prochain arrêt au stand tout en ruminant autour d'un café ou en prenant un apéritif en début de soirée.

5. Planifiez votre visite

Les festivals et les célébrations sont un moyen amusant et significatif de découvrir l'histoire et la culture culinaire locales. Noël est ancré dans la tradition dans de nombreux pays, de la kartoffelpuffer (galettes de pommes de terre frites) et Glühwein (vin chaud) sur les marchés de Noël allemands au pinnekjott (carré d'agneau) et ribbe (côtes de porc) lors d'un dîner typiquement norvégien. Le nombre et la grande variété de festivals gastronomiques sont également infinis, des huîtres à Galway fin octobre à la célébration de tout ce qui concerne l'ail rose dans le petit village de Lautrec en France en août.

6. Élargissez vos horizons (de voyage)

Soyez aventureux et explorez au-delà des villes dans les franges et les banlieues, où l'on trouve souvent des endroits spécialisés dans des cuisines particulières. Un court voyage en bus ou en train peut vous permettre de profiter Kimchi et bulgogi à Koreatown (New Malden à Londres) ou des pizzas et pâtes napolitaines à Little Italy (Haberfield à Sydney).

7. Ouvrez les yeux et suivez votre nez

It might sound like stating the obvious, but a higher ratio of locals against camera-wielding tourists and a menu written entirely in the local language remain pretty good yardsticks for whether a restaurant is local favourite. The test applies equally whether you're choosing a spot to eat at the local Chinatown or the bouchons in Lyon. And why not follow your nose and go where the food smells take you, such as local residents plying cheese and tomato pizzas straight from their kitchen windows in Cuba.


How to eat like a local

A huge part of the travel experience is getting to know local traditions, history and culture. Happily, you can get in touch with all three aspects of a national identity just by eating.

Whether through the highly structured affair of Japan's tea ceremonies or the simple pleasures of Malaysia's hawker stalls, sampling a country's cuisine in the way the locals themselves enjoy it is a sure-fire way of making your trip that much more memorable. Here are a few tips to turn you into a locavore:

1. Research, research, research

There is no shortage of food and travel information these days so researching your destination couldn’t be easier. In addition to the usual travel websites, the food and drink sections of local newspapers, such as Le New York TimesDining and Wine, will feature the latest restaurants and food trends. Also look out for local food blogs. Paris-based American pastry chef, David Lebovitz, features Parisian food haunts and dining tips on his eponymous blog, while the hidden foodie gems of Istanbul are explored in istanbuleats.com. Lonely Planet's 'Get Stuffed' branch on Thorn Tree is also a great spot to research local food traditions (including recipes aplenty).

2. Hit the streets

It’s hard to beat street food as one of the most authentic and vibrant ways to experience the local buzz. Sample spicy bhajis and sticky sweet jalebis by the roadside in India, or lose yourself in Marrakech’s hectic square, Djemaa El-Fna, for snails traditionally picked from their shells with safety pins and gigantic meat kebabs. And let’s not forget Thailand, possibly the world’s greatest street food destination with classics such as the ubiquitous pad thai, sweet and sour som tam salad and soupy kuaytiaw.

3. Shop with the locals

Think about your own habits and how you eat and shop for food at home. Seafood and produce markets are typically teeming and humming with local life on market days. Try haggling over the morning’s tuna catch at Tokyo’s Tsukiji Fish Market or jostling with locals in Bologna’s historic delis in the Quadrilatero for freshly made tortellini and succulent mortadella. Even supermarkets can offer clues as to local dining preferences, like the incredible array of raclette and fondue cheeses at a Swiss Coop City.

4. Ask a local

Taxi drivers are usually more than happy to share where locals like to go out to dinner on Friday and Saturday nights - and even take you there and back. Instead of directions to nearby restaurants, ask the hotel concierge where elles ou ils would go for a meal with their friends. And don’t be shy in getting a recommendation from the barman or wait staff for your next pit stop whilst brooding over a coffee or nursing an early evening aperitif.

5. Time your visit

Festivals and celebrations are a fun and meaningful way to check out the local history and food culture. Christmas is steeped in tradition in many countries, from the kartoffelpuffer (deep-fried potato cakes) and Glühwein (mulled wine) at Germany’s Christmas markets to the pinnekjott (rack of lamb) and ribbe (pork ribs) at a typical Norwegian dinner. The number and sheer variety of food festivals are also endless, from oysters in Galway in late October to the celebration of all things pink garlic at the tiny village of Lautrec in France in August.

6. Broaden your (travel) horizons

Be adventurous and explore beyond cities into the fringes and suburbia, where places specialising in particular cuisines can often be found. A short bus or train trip can see you enjoying Kimchi et bulgogi in Koreatown (New Malden in London) or Neapolitan pizza and pasta in Little Italy (Haberfield in Sydney).

7. Open your eyes and follow your nose

It might sound like stating the obvious, but a higher ratio of locals against camera-wielding tourists and a menu written entirely in the local language remain pretty good yardsticks for whether a restaurant is local favourite. The test applies equally whether you're choosing a spot to eat at the local Chinatown or the bouchons in Lyon. And why not follow your nose and go where the food smells take you, such as local residents plying cheese and tomato pizzas straight from their kitchen windows in Cuba.


How to eat like a local

A huge part of the travel experience is getting to know local traditions, history and culture. Happily, you can get in touch with all three aspects of a national identity just by eating.

Whether through the highly structured affair of Japan's tea ceremonies or the simple pleasures of Malaysia's hawker stalls, sampling a country's cuisine in the way the locals themselves enjoy it is a sure-fire way of making your trip that much more memorable. Here are a few tips to turn you into a locavore:

1. Research, research, research

There is no shortage of food and travel information these days so researching your destination couldn’t be easier. In addition to the usual travel websites, the food and drink sections of local newspapers, such as Le New York TimesDining and Wine, will feature the latest restaurants and food trends. Also look out for local food blogs. Paris-based American pastry chef, David Lebovitz, features Parisian food haunts and dining tips on his eponymous blog, while the hidden foodie gems of Istanbul are explored in istanbuleats.com. Lonely Planet's 'Get Stuffed' branch on Thorn Tree is also a great spot to research local food traditions (including recipes aplenty).

2. Hit the streets

It’s hard to beat street food as one of the most authentic and vibrant ways to experience the local buzz. Sample spicy bhajis and sticky sweet jalebis by the roadside in India, or lose yourself in Marrakech’s hectic square, Djemaa El-Fna, for snails traditionally picked from their shells with safety pins and gigantic meat kebabs. And let’s not forget Thailand, possibly the world’s greatest street food destination with classics such as the ubiquitous pad thai, sweet and sour som tam salad and soupy kuaytiaw.

3. Shop with the locals

Think about your own habits and how you eat and shop for food at home. Seafood and produce markets are typically teeming and humming with local life on market days. Try haggling over the morning’s tuna catch at Tokyo’s Tsukiji Fish Market or jostling with locals in Bologna’s historic delis in the Quadrilatero for freshly made tortellini and succulent mortadella. Even supermarkets can offer clues as to local dining preferences, like the incredible array of raclette and fondue cheeses at a Swiss Coop City.

4. Ask a local

Taxi drivers are usually more than happy to share where locals like to go out to dinner on Friday and Saturday nights - and even take you there and back. Instead of directions to nearby restaurants, ask the hotel concierge where elles ou ils would go for a meal with their friends. And don’t be shy in getting a recommendation from the barman or wait staff for your next pit stop whilst brooding over a coffee or nursing an early evening aperitif.

5. Time your visit

Festivals and celebrations are a fun and meaningful way to check out the local history and food culture. Christmas is steeped in tradition in many countries, from the kartoffelpuffer (deep-fried potato cakes) and Glühwein (mulled wine) at Germany’s Christmas markets to the pinnekjott (rack of lamb) and ribbe (pork ribs) at a typical Norwegian dinner. The number and sheer variety of food festivals are also endless, from oysters in Galway in late October to the celebration of all things pink garlic at the tiny village of Lautrec in France in August.

6. Broaden your (travel) horizons

Be adventurous and explore beyond cities into the fringes and suburbia, where places specialising in particular cuisines can often be found. A short bus or train trip can see you enjoying Kimchi et bulgogi in Koreatown (New Malden in London) or Neapolitan pizza and pasta in Little Italy (Haberfield in Sydney).

7. Open your eyes and follow your nose

It might sound like stating the obvious, but a higher ratio of locals against camera-wielding tourists and a menu written entirely in the local language remain pretty good yardsticks for whether a restaurant is local favourite. The test applies equally whether you're choosing a spot to eat at the local Chinatown or the bouchons in Lyon. And why not follow your nose and go where the food smells take you, such as local residents plying cheese and tomato pizzas straight from their kitchen windows in Cuba.


How to eat like a local

A huge part of the travel experience is getting to know local traditions, history and culture. Happily, you can get in touch with all three aspects of a national identity just by eating.

Whether through the highly structured affair of Japan's tea ceremonies or the simple pleasures of Malaysia's hawker stalls, sampling a country's cuisine in the way the locals themselves enjoy it is a sure-fire way of making your trip that much more memorable. Here are a few tips to turn you into a locavore:

1. Research, research, research

There is no shortage of food and travel information these days so researching your destination couldn’t be easier. In addition to the usual travel websites, the food and drink sections of local newspapers, such as Le New York TimesDining and Wine, will feature the latest restaurants and food trends. Also look out for local food blogs. Paris-based American pastry chef, David Lebovitz, features Parisian food haunts and dining tips on his eponymous blog, while the hidden foodie gems of Istanbul are explored in istanbuleats.com. Lonely Planet's 'Get Stuffed' branch on Thorn Tree is also a great spot to research local food traditions (including recipes aplenty).

2. Hit the streets

It’s hard to beat street food as one of the most authentic and vibrant ways to experience the local buzz. Sample spicy bhajis and sticky sweet jalebis by the roadside in India, or lose yourself in Marrakech’s hectic square, Djemaa El-Fna, for snails traditionally picked from their shells with safety pins and gigantic meat kebabs. And let’s not forget Thailand, possibly the world’s greatest street food destination with classics such as the ubiquitous pad thai, sweet and sour som tam salad and soupy kuaytiaw.

3. Shop with the locals

Think about your own habits and how you eat and shop for food at home. Seafood and produce markets are typically teeming and humming with local life on market days. Try haggling over the morning’s tuna catch at Tokyo’s Tsukiji Fish Market or jostling with locals in Bologna’s historic delis in the Quadrilatero for freshly made tortellini and succulent mortadella. Even supermarkets can offer clues as to local dining preferences, like the incredible array of raclette and fondue cheeses at a Swiss Coop City.

4. Ask a local

Taxi drivers are usually more than happy to share where locals like to go out to dinner on Friday and Saturday nights - and even take you there and back. Instead of directions to nearby restaurants, ask the hotel concierge where elles ou ils would go for a meal with their friends. And don’t be shy in getting a recommendation from the barman or wait staff for your next pit stop whilst brooding over a coffee or nursing an early evening aperitif.

5. Time your visit

Festivals and celebrations are a fun and meaningful way to check out the local history and food culture. Christmas is steeped in tradition in many countries, from the kartoffelpuffer (deep-fried potato cakes) and Glühwein (mulled wine) at Germany’s Christmas markets to the pinnekjott (rack of lamb) and ribbe (pork ribs) at a typical Norwegian dinner. The number and sheer variety of food festivals are also endless, from oysters in Galway in late October to the celebration of all things pink garlic at the tiny village of Lautrec in France in August.

6. Broaden your (travel) horizons

Be adventurous and explore beyond cities into the fringes and suburbia, where places specialising in particular cuisines can often be found. A short bus or train trip can see you enjoying Kimchi et bulgogi in Koreatown (New Malden in London) or Neapolitan pizza and pasta in Little Italy (Haberfield in Sydney).

7. Open your eyes and follow your nose

It might sound like stating the obvious, but a higher ratio of locals against camera-wielding tourists and a menu written entirely in the local language remain pretty good yardsticks for whether a restaurant is local favourite. The test applies equally whether you're choosing a spot to eat at the local Chinatown or the bouchons in Lyon. And why not follow your nose and go where the food smells take you, such as local residents plying cheese and tomato pizzas straight from their kitchen windows in Cuba.


How to eat like a local

A huge part of the travel experience is getting to know local traditions, history and culture. Happily, you can get in touch with all three aspects of a national identity just by eating.

Whether through the highly structured affair of Japan's tea ceremonies or the simple pleasures of Malaysia's hawker stalls, sampling a country's cuisine in the way the locals themselves enjoy it is a sure-fire way of making your trip that much more memorable. Here are a few tips to turn you into a locavore:

1. Research, research, research

There is no shortage of food and travel information these days so researching your destination couldn’t be easier. In addition to the usual travel websites, the food and drink sections of local newspapers, such as Le New York TimesDining and Wine, will feature the latest restaurants and food trends. Also look out for local food blogs. Paris-based American pastry chef, David Lebovitz, features Parisian food haunts and dining tips on his eponymous blog, while the hidden foodie gems of Istanbul are explored in istanbuleats.com. Lonely Planet's 'Get Stuffed' branch on Thorn Tree is also a great spot to research local food traditions (including recipes aplenty).

2. Hit the streets

It’s hard to beat street food as one of the most authentic and vibrant ways to experience the local buzz. Sample spicy bhajis and sticky sweet jalebis by the roadside in India, or lose yourself in Marrakech’s hectic square, Djemaa El-Fna, for snails traditionally picked from their shells with safety pins and gigantic meat kebabs. And let’s not forget Thailand, possibly the world’s greatest street food destination with classics such as the ubiquitous pad thai, sweet and sour som tam salad and soupy kuaytiaw.

3. Shop with the locals

Think about your own habits and how you eat and shop for food at home. Seafood and produce markets are typically teeming and humming with local life on market days. Try haggling over the morning’s tuna catch at Tokyo’s Tsukiji Fish Market or jostling with locals in Bologna’s historic delis in the Quadrilatero for freshly made tortellini and succulent mortadella. Even supermarkets can offer clues as to local dining preferences, like the incredible array of raclette and fondue cheeses at a Swiss Coop City.

4. Ask a local

Taxi drivers are usually more than happy to share where locals like to go out to dinner on Friday and Saturday nights - and even take you there and back. Instead of directions to nearby restaurants, ask the hotel concierge where elles ou ils would go for a meal with their friends. And don’t be shy in getting a recommendation from the barman or wait staff for your next pit stop whilst brooding over a coffee or nursing an early evening aperitif.

5. Time your visit

Festivals and celebrations are a fun and meaningful way to check out the local history and food culture. Christmas is steeped in tradition in many countries, from the kartoffelpuffer (deep-fried potato cakes) and Glühwein (mulled wine) at Germany’s Christmas markets to the pinnekjott (rack of lamb) and ribbe (pork ribs) at a typical Norwegian dinner. The number and sheer variety of food festivals are also endless, from oysters in Galway in late October to the celebration of all things pink garlic at the tiny village of Lautrec in France in August.

6. Broaden your (travel) horizons

Be adventurous and explore beyond cities into the fringes and suburbia, where places specialising in particular cuisines can often be found. A short bus or train trip can see you enjoying Kimchi et bulgogi in Koreatown (New Malden in London) or Neapolitan pizza and pasta in Little Italy (Haberfield in Sydney).

7. Open your eyes and follow your nose

It might sound like stating the obvious, but a higher ratio of locals against camera-wielding tourists and a menu written entirely in the local language remain pretty good yardsticks for whether a restaurant is local favourite. The test applies equally whether you're choosing a spot to eat at the local Chinatown or the bouchons in Lyon. And why not follow your nose and go where the food smells take you, such as local residents plying cheese and tomato pizzas straight from their kitchen windows in Cuba.